Articles

Régime omnivore ou végétalien: un mauvais débat?

regime-omnivore-vegetalien
Comments (2)
  1. D Duret dit :

    Que de pré-supposés dans ces débats végétal / animal!
    Les « vegan » ne le sont absolument pas… pour être en meilleure santé … Ils refusent de manger des animaux uniquement pour des raisons philosophiques et conceptuelles, concernant la place qu’ils attribuent à l’humain au sein du règne animal, la conviction que manger un animal est équivalent à l’exploiter. Voire l’horreur qu’ils ressentent à l’idée que la mort d’un animal peut servir à nous nourrir…Libre à eux d’avoir leurs propres idées, mais de grâce ne leur faites pas une auréole nutirtionnelle en leur prêtant des buts qu’ils n’ont pas, une exigence de bonne santé, de pureté alimentaire……. Rozin , psychologue et chercheur en sciences sociales, avait observé que ce qui dégoûte le plus dans la consommation de viande, est le rappel de notre propre mort inéluctable à travers la mort de l’autre… Débat certes fort intéressant sur cette loi de la nature, où tout être vivant a pour vocation de servir de nourriture à un autre être vivant, au plus tard à sa mort en retournant à la terre comme engrais, au plus tôt en étant mangé? Nos ancêtres donnaient des réponses mythologiques qui s’accordaient bien à l’envie universelle de manger la viande. La modernité a abandonné les mythes, les rituels, et se retrouve gastroless (Fischler), sans plus de rêve ni de normes… D’où nos anxiétés et méfiances face à l’alimentation, dans un monde technologisé, où s’est aussi développé la fracture sociale entre éleveurs et mangeurs . Mais, de grâce, sortez de ce débat les considérations sur les MCV, le cancer ou autres faits nutritionnels. Cela est intrinsèquement étranger au veganisme.
    Ceci posé, il est tout-à-fait vrai que les méta-analyses ne montrent aucun risque à consommer de la viande. Le débat a été faussé: 1) ce n’est pas « la viande » qui donne le cancer ou les mcv, mais l’excès. Comme l’excès de végétaux donne des colites chroniques que connaissent bien les veggies ( et les médecins qui les reçoivent)… 2) Si des fruits et légumes sont consommés en équilibre avec la viande, le facteur de « risque » de celle-ci disparaît, car les anti-oxydants végétaux s’équilibrent avec le fer animal, excellent facteur d’oxygénation cellulaire par ailleurs…

    1. Merci pour ce commentaire intéressant! Le débat est passionnant et touche bien des domaines, et de plus en plus de gens se sentent concernés.
      Il me semble assez clair que les aspects purement nutritionnels et santé ne sont pas la première porte pour entrer dans le véganisme. Mais en tant que média spécialisé en nutrition, il me semble important de continuer à suivre l’état des connaissances scientifiques sur les enjeux de santé du véganisme, pour contribuer à apporter un soupçon d’information factuelle dans ce débat essentiellement idéologique (mais l’idéologie ne remplace pas les nutriments essentiels!).
      Et pour l’instant, il faut bien reconnaître que ce n’est pas un modèle, en matière d’équilibre nutritionnel, loin de là…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *